Calais Promotion

Agence de développement économique du Calaisis
Vous êtes ici: Accueil/Actualités/E.Leclerc : création d'une zone commerciale de 17 ha à Calais

E.Leclerc : création d'une zone commerciale de 17 ha à Calais

Après l’ouverture prévue en 2018 d’un espace culturel E.Leclerc en centre-ville de Calais, l’enseigne de grande distribution poursuit son développement sur le territoire calaisien. Ce mercredi 28 juin, Natacha Bouchart,  Présidente de Calais Promotion et  Bertrand Le Côme, Président de la Scapartois, ont annoncé la création d’un grand ensemble commercial à Calais. Le projet s’élèvera sur le parc d’activités de la rivière neuve sur une surface de 17 hectares à l’entrée sud de la ville.

Il se composera d’un hypermarché, d’un drive ainsi que d’une galerie commerciale avec une quinzaine de concepts spécialisés E.Leclerc, dont une boutique Le Manège à Bijoux, une parfumerie Une Heure pour Soi, un centre L’auto E.Leclerc et une Parapharmacie E.Leclerc. Un espace de restauration de 500 m² et une surface commerciale complémentaire de 3 600 m², ouverte aux autres enseignes spécialisées viendront s’adosser à ce premier ensemble d’environ 15 000 m². Le magasin Brico Dépôt, déjà implanté à Calais, a aussi confirmé son intérêt pour intégrer le projet.

L’opération, qui nécessite un investissement de l’ordre de 40M€ (dont 20M€ pour le seul hypermarché), créera plus de 400 nouveaux emplois (dont environ 250 pour E.Leclerc).

Conçu par le cabinet parisien Kase Architecture, le complexe bénéficiera d’une architecture aux lignes contemporaines respectueuse du paysage naturel. Des vastes espaces verts et lieux de détente côtoieront les espaces commerciaux. Le pôle restauration fera face à des plans d’eau aménagés. Le parking silo de 700 places de l’hypermarché et de la galerie aura également un traitement particulier (revêtement en dalles de gazon) afin de s’intégrer harmonieusement au site. Des éoliennes urbaines permettront de rendre autonome l’éclairage du parking. Le site proposera également une aire de covoiturage, où les gens pourront se donner rendez-vous et se retrouver facilement afin de partager un seul véhicule pour poursuivre leur voyage. Des bornes électriques permettront également la recharge des véhicules.

L’enseigne prévoit de déposer le permis de construire et la demande d’autorisation d’exploitation commerciale (CDAC) d’ici la fin de l’année.